• C'est l'heure du gouter

    Installée en jogg et sweat devant mon PC, je m'empiffre de tartines beurre et confiture d'abricots. Plaisir de me sentir comme quand j'étais gamine... insouciante et impulsive..

    Bizarrement, c'est le seul truc qui calme mes nausées (dues à une gastro pas la peine de vous lancer dans des conjectures)

    J'ai passé mon dimanche aprem à mater des vidéos : 7 jours pour une vie, Better than sex, Molly... Des films de fille. Dans les trois la morale de l'histoire c'est : "Vis ta vie à donf et arrête de te triturer le cerveau."

    Je vois pleins d'échos à mes réflexions sur B-land hier et aujourd'hui.

    Pour moi l'amour ,ça ne doit pas devenir synonyme d'obligations et de prison. Et je vois plein de gens qui fuient ce sentiment de peur de se retrouver enfermé dans une situation sclérosante. Moi la première.... sourire mutin.
    Peut être est ce parce que tous les gens que l'ont voit amoureux semblent pour la plupart figés dans une sorte bonheur extatiquement niais.Ils semblent aussi enfermés pour la plupart dans une sorte de convention, qui est la "norme" quand on parle de "couple". Comme si être un couple niait tout personnalité propre.

    Comme si aimer quelqu'un impliquerait de se couler dans une certaine attitude pour juguler la folie que représente ce sentiment qu'on appelle amour.... Comme une nécessité de  garder le contrôle...

    Serait-ce si grave si nous ne ne contrôlions plus rien?
    Je ne suis pas si sure...
    Les gens semblent croire pouvoir éviter de souffrir si ils gardent le contrôle. Comme si en se conduisant d'une certaine façon, ils sont assurés de préserver leur bonheur.

    C'est une illusion selon moi mais cette illusion semble communément admise. Pour moi, ce n'est pas réeellement vivre de suivre un chemin tout tracé sans prendre de risques.

     Et d'ailleurs, souvent j'entends souvent parler de la nécessité de combattre la monotonie dans un couple. Pourquoi il y aurait il monotonie si chacun se laissait aller à sa folie amoureuse?

    Tout ce que j'ai vécu de plus intense pour le moment, c'est quand j'ai lâché prise... Et avec lui quand je lache prise et que je ne fais plus attention à cacher mes sentiments, je passe des moments encore plus délicieux.

    Alors contrôle ou non? Raison ou folie?

    Vivre comme si chaque jour était le dernier.... Je me dis souvent qu'on nous apprend tellement à être raisonnables pour être des adultes que nous ne savons plus être spontanés. Surtout en amour.....

    Je voudrais m'empiffrer d'amour sans penser au lendemain , sans me demander si je dois ou ne dois pas..., parce que tout le monde me dit que ce n'est certainement pas réciproque et qu' il faut être "raisonnable" et garder les pieds sur terre.

    Est ce que ça me fera moins souffrir si un jour tout est fini? Non....

    De toute façon, je ne le contrôle pas. Alors pourquoi être "raisonnable"?...Autant vivre ce que je ressens à fond.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 25 Janvier 2006 à 10:33
    Yiiiiippaaaaaaaa !!!!!!!!
    Yéaaaaahhhh lache-toi !!!! enfin un peu de tenue tout de même, de la classe ! le beurre sur les tartines, c'est uniquement le matin, le beurre c'est interdit en journée... ok tu es malade ma poule, je ferme les yeux pour cette fois-çi...
    2
    Mercredi 25 Janvier 2006 à 19:09
    Bonsoir Khalya,
    Cela fait un petit moment que je ne t'ai pas lu et j'ai vu que tu avais envi d'arrêter.. je suis contente de voir que tu as décidé de continuer. Concernant ton billet, je trouve que c'est un peu folie un peu raison lorsque l'on y pense.. En tout cas, soigne toi bien car la gastro.. Ouille! Bises
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :