• La vie à deux

    Me retrouver au chômage sans rien à faire me laisse tout le loisir de réfléchir. Encore plus que d'habitude.

    Après une discussion avec Ange Gardien n°1, je repensais à ce qu'implique la "vie de couple".
    Je ne peux pas aimer un homme avec qui la passion physique est moyenne mais le reste ne pose pas de problème particulier. Je ne peux pas aimer un homme avec qui la passion physique est intense mais avec qui le reste n'est pas intéressant.

    J'ai revu ma vie avec les deux hommes avec qui j'ai vécu.
    Pour moi la vie de couple ne doit absolument pas être fusionnelle. Voilà ma conclusion.
    Je crois que pour moi , ça veut dire que si mon mec a des choses à faire qu'il les fasse et moi de même.
    Si je veux bouquiner, ou aller à la piscine sans lui, qu'il ne se sente pas délaissé pour autant.
    Et ne pas me sentir délaissée parce qu'il a des activités de son côté. Dans l'idéal, ça marche. Mais jusqu'à présent, les hommes avec qui j'ai vécu ne supportait pas mon envie d'indépendance. D'où un sentiment d'étouffement puis d'agacement qui finissait par me couper toute envie de câlins voire plus.

    Avec S., je passais mon temps à le supplier que l'on fasse des choses ensemble... Mais c'était vite limité. A part mater des DVD, on n'avait rien en commun.

    J'en viens à me demander comment font les autres? Est ce qu'il est inévitable de s'ennuyer à vivre avec quelqu'un... Que les seules discussions qu'on arrive à avoir débouche sur un sentiment de frustration... Parce que le seul endroit où on obtient une oreille attentive c'est dans un lit, votre compagnon étant disponible car intéressé.

    Je vois mes amies dans leur couple. Elles ont l'air plus ou moins heureuses... J'ai un problème avec les compromis. J'ai essayé pourtant. Ca s'est soldé par un urticaire nerveux...

    J'en viens à me demander si je suis tout simplement capable de vivre avec quelqu'un sans me sentir étouffer sous la routine et avoir finalement envie de fuir à toutes jambes.... Et surtout voir mes sentiments s'évanouir parce que l'homme que je croyais aimer se révèle plein de défauts tout à fait humains qui finissent par me taper sur les nerfs. J'ai l'impression de me tranfosrmer en mégère acariâtre sous l'effet de la déception et j'ai horreur de ça....

    Alors pourquoi est ce que j'ai malgré tout, toujours envie de rencontrer l'homme qui m'aimera au point de vouloir des enfants et une famille?


  • Commentaires

    1
    Lundi 14 Novembre 2005 à 02:08
    Parce que !
    Un couple ce n'est pas que des points communs ou des avis divergents ! C'est des éclats de rires, des sourires complices, des conversations à bâtons rompues, d'accord ou pas d'accord d'ailleurs, qui amènent à se connaitre mieux ! C'est dire sans dire ! C'est fusion et défusion (même si ça ne se dit pas!) Et un homme avec qui tu trouveras tout ça, il y en a ! Moi j'en suis sûre et certaine !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :