• Snobitude

    Je le disais dans le post précédent je suis atypique.

    J'adore lire. Mais contrairement à la plupart de mes collègues (ouais, je suis bibliothécaire), je ne me délecte pas à me torturer l'esprit à lire des bouquins qui n'ont aucune histoire, ou des histoires complètement inintéressantes mais déclarés chefs d'oeuvre par les critiques littéraires.

    Je lis ce qu'on appelle dans notre jargon professionnel, des livres grand public et même pire des bouquins sentimentaux (oh horeur suprême!)

    J'ai pourtant fait des études de lettres modernes qui se sont soldées par un Assez bien en méthodologie et un Bien pour mon mémoire de Maîtrise.

    Mes livres préférés je ne saurai le dire exactement. Mon poème que j'aime par dessus tout c'est "L'invitation au voyage" de Baudelaire dans les Fleurs du mal. J'adore Ronsard, Appolinaire, Shakespeare. J'adore les grandes épopées comme "Le dit de Hogen" et "Le dit du Heiji" épopées japonaises, le "Mahabarata" épopée hindoue. Mais mes études m'ont donné une sorte d'overdose des classiques. J'ai un a priori sur ce qu'on appelle la littérature.

    J'ai horreur de lire ce qui est conseillé dans les émissions littéraires.. Au point que paradoxalement, les lecteurs sont toujours ravis de mes conseils... Parce que je lis surtout des choses qui me font envie.

    Hier, j'ai eu un entretien.
    Et à la fin, la collègue me demande "Qu'est ce que vous lisez en cemoment" J'ai répondu franchement "Un livre de Marian Keyes". C'est un bouquin sur la vie de 3 femmes en Irlande basé sur le lancement d'un magazine féminin (je n'ai pas précisé le sujet à mes collègues, c'est pour vous situer le genre de livre).
    La collègue insiste  car l'auteur cité ne lui dit rien ou surtout ne lui convient pas. "Mais dans les auteurs actuels, lesquels vous aimez? Dans ceux pressentis pour les Goncourt par exemple?"
    Et là je me suis dit "Putain!!! C'est pour ça que les gens ne viennent pas dans les bibliothèques. Ils ont peur qu'on les regarde de haut sur les bouquins qu'ils aiment lire. Ils me gonflent tous à attendre de moi que je sois une "intello"  "
    J'ai été franche en disant que j'avais beaucoup de mal à lire les bouquins que tout le monde conseillaient ou disaient qu 'il ne fallait pas lire style ceux de Houellebecq.
    J'ai dit que j'avais acheté le dernier Gavalda car impossible de l'emprunter à mon boulot. Sentant l'étonnement des collègues, j'ai brodé un peu en disant que javais lu un bouquin de Marie Darrieussecq (faux il fait partie des 200 bouquins que j'ai à lire chez moi) mais mais qu'il ne m'avait pas touché et que je préférais des livres comme la Petite Chartreuse de Péju. J'ai ajouté n'avoir pas fini de le lire pour cause de demande pressante des lecteurs (ce qui est vrai mais aussi parce que j'avais du mal à me plonger dans un bouquin encensé par les critiques littéraires)

    Je crois que je me suis grillée.... Et oui une bibliothécaire qui ne se précipite pas sur les livres pressentis pour le Goncourt c'est suspect....Et encore plus quand elle déclare que le type de bouquins qu'elle adore ce sont les polars américains tels ceux de Philip Margolin ou James Patterson

    (Tous les bouquins ou auteurs dont j'ai parlé sont super, donc ceux qui veulent je peux leur conseiller des titres.) (Et oui! On ne se refait pas, j'adore mon boulot parce que c'est quelque chose que j'adore faire dans la vie quotidienne conseiller et échanger autour du livre. Juste que je ne suis pas assez "intello" dans mes choix de lecture.... sourire espiègle)(denière parenthèse l'image c'est un personnage de bibliothécaire dauns un jeu de rôle, pour une fois que je trouve une réprésentation sexy de mon boulot... sourire hilare)


  • Commentaires

    1
    Vendredi 2 Décembre 2005 à 11:36
    Je vois pas là de snobitude
    Dame Khalya dans le fait de faire de schoix littéraires, de les assumer dans pour autant être sectaire. Je n'y vois qu'un marque d'intelligence et de distance critique ce d'autant plus que tu t'interroges sur le pourquoi de tes goûts, en les fondant en raison, tu ne t'empêches aucune évolution. Ce n'est pas une position ou une posture snob, bien au contraire, c'est un signe de respect que je ne peux que soutenir. Mes hommages et bien le Bon Jour Dame Khalya.
    2
    Vendredi 2 Décembre 2005 à 11:40
    Ouf!
    Je en suis pas snob!! sourire espiègle merci trentenerfs . Plus sérieusement je me dis parfois que je rate peut être quelque chose mais j'ai déjà tellement de livres à lire que je me dis que je le ferai une fois que j'aurais tout lu
    3
    Vendredi 2 Décembre 2005 à 11:40
    Les études de Lettres
    je les ai faites aussi, et je suis loin de m'intéresser aux livres pressentis pour le Goncourt qui sont souvent plus chiants que chiants ! Cependant s'il s'agit d'un entretien je suis prête à mentir comme une arracheuse de dents, quand ce poste EST pour moi ! T'embrasse toi
    4
    Vendredi 2 Décembre 2005 à 12:12
    le bouquin de
    Houellebecq est chiant comme la mort et le Goncourt (je suis qu'à la moitié)me fait l'effet d'un Témestat...... lire pour se faire plaisir est suffisant !!! bizzzz
    5
    Vendredi 2 Décembre 2005 à 12:16
    De la perspective socratique
    Ce que tu décris Dame Khalya est ce vide socratique "je sais que je ne sais rien" car plus on avance dans les lectures, plus l'on s'ouvre plus l'on constate qu'il y a à lire. C'est un vertige splendide et désespérant qui nous prend lorsque l'on se dit "Il reste tout cela". Non ?
    6
    Vendredi 2 Décembre 2005 à 13:24
    Merci Nikoo
    d'avoir testé pour moi.. Du coup je ne regrette rien hihihi et oui trentenerfs je me dis souvent "Mais il y en a tant, le monde arrête toi le temps que je me plonge un peu dans mes livres" Parce qu' avant je passais mon temps à lire mais ma vie perso s'en ressentait. Mon ex trouvait insupportable que je ne lui réponde que par des borgborygmes pendant des jours entiers, ne lui ai pas fait à bouffer à midi alors qu'il n'avait qu'une heure pour cela, laisse la lumière allumée jsuq'à 3h du mat pour finir mon roman ou que j'aille dans le salon quand il ralait trop. Choix cornélien que j'ai toujours du mal à gérer, vivre ou lire ..
    7
    Vendredi 2 Décembre 2005 à 13:41
    Le débarquement
    de l'escort girl n'est pas passé inapercu. Il a carrément fait bugger tout le site pendant 20 minutes!! Chuis dégoutée elle est gaulée comme une déesse alors que c'est un mec!!!Y'a pas de justice en ce monde hihihi sourire mutin. Ca me fait toujours rire ces bloggs "publicitaires"
    8
    Ange gardien n°uno !
    Samedi 3 Décembre 2005 à 09:07
    Ahhh la snob !
    Je ne vois pas de snobitude non plus... par contre j'adore Houellebecq timounch ;-), pour moi chaque mot prononcé par ce mec est un enchantement... quand au reste ma belle (Kalhya) le moraliste de service est là, lis de temps en temps des goncours, pas pour faire snob, mais pour des futurs entretiens... et vive la star ac' !!!
    9
    snob;-)
    Lundi 5 Décembre 2005 à 02:45
    Tu as adore...
    "le dit du genji" pas le dit du heiji";-)
    10
    Lundi 5 Décembre 2005 à 09:31
    rien de pire
    que les snobinardes attitudes des lecteurs extatiques des goncourts, et autres pressentis prix littéraires, meme si on trouve parfois au milieu quelques perles inattendues (me demandes pas lesquelles, j'avoue avoir oublié) Cela dit, il manque souvent dans les biblio (scolaires ou municipales), les romans SF et Fantasy de Pierre Bordage ou ceux de Jack Vance (bon, faut aimer le style), de même, trouver des auteurs comme Suskind ou Pennac tient de la course de fond des biblios.
    11
    Lundi 5 Décembre 2005 à 11:03
    Pour snob
    il s'agit bien du "Dit de Heiji", je ne connais pas l'autre et Loup Marin je vois que tu es le seul à avoir compris le double sens de mon titre :) sourire espiègle
    12
    snob
    Lundi 5 Décembre 2005 à 12:40
    morte de rire
    tu me diras de qui c'est alors... je suis curieuse de lire ton "dit du Heiji"...
    13
    snob again
    Lundi 5 Décembre 2005 à 12:49
    Une petite recherche google et je l'ai!
    En effet, tu me fais decouvrir un truc Khalya, je m mets dans le "dit du Heiji" demain. Mais dis moi, qu'est ce qui t'a poussee a lire cet ouvreage obscur plutot que (ou peut etre apres?) celui du Genji, autrement celebre ?
    14
    Lundi 5 Décembre 2005 à 21:46
    Pour snob again
    ce sont mes études qui m'ont amenée à lire des livres tous plus exaltants les uns que les autres ou au contraire complètement soporifiques. L'éducation sentimentale faisait partie des seconds ainsi que A l'ombre des jeunes filles en fleur. Mais j'en ai lu d'autres qui m'ont transportée tels que "le dit de Hogen" et "le dit de Heiji".
    15
    marc
    Mardi 6 Décembre 2005 à 18:59
    lire
    ahhh..plaisir delire de dire de voir..d ecouter vivre de belles histoires..j ai d�©couvert ton site hier et pour l instant je suis ds les mois et l emoi.;( d avril..)bisou a bientot
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :